15 août 2015

Moo Do Chul Hahk (extrait)

Documentation Martiale No Comments

Essai de traduction de l’anglais, d’un passage de Moo Do Chul Hahk, La philosophie Moo Do.

Sur la théorie du changement (p 189)

(…) Conformément aux lois du changement, les choses les plus difficiles peuvent être accomplies si on y applique un effort constant ; même le long peut devenir court grâce à la vitesse d’une force qui se déplace. Ce qui est devant ne reste pas éternellement devant, mais passe derrière quand quelque chose le dépasse en vitesse.

C’est pourquoi, dans un conflit entre deux opposés, le sage ne prend parti pour aucun. Il se maintient dans la réalité naturelle du Do, qui sert de fondement à toute chose dans le monde. Il ne cherche pas tant à instruire par les mots que par ses actes, qui font de lui un exemple silencieux. Aujourd’hui, la plupart des gens croient que ce qui est beau à un moment reste beau, que ce qui est bon reste bon. Pourtant quand la beauté, la bonté, le pouvoir atteignent leur culmen, ils déclinent, et peu après avoir atteint leur point le plus bas, augmentent à nouveau. Cela correspond aux lois de la nature.

Nous ne devons pas craindre le changement, mais plutôt essayer de comprendre son principe : l’imagination produit l’actuel, et réciproquement, l’actuel produit l’imagination. Comme nous le verrons, le changement se manifeste par l’interaction répétée de l’imagination et de l’actuel.

Moo Do Chul Hahk, Hwang Kee

nouvelle traduction H.C Hwang, 2009

No Responses to “Moo Do Chul Hahk (extrait)”

Leave a Reply